Référence DPC
PR0809902521

  • Introduction
    • Tour de table, échanges.
    • Quizz sur le niveau de connaissance
  • Etape 1 : Le concept SNOEZELEN dans ses enjeux et sa compréhension
    • Développer la philosophie Snoezelen : historique du concept, la snoez’attitude, les notions clés.
    • Les principaux objectifs : relation, détente, stimulation sensorielle.
    • Rôles des professionnels : cadre, contenance, posture.
    • Modalités d’utilisation : l’espace, le temps, ajustement.
    • Limites : engagement individuel et contraintes institutionnelles.
    • Le corps et son unité psyché-soma : corps réel/corps imaginaire
    • Enjeux relationnels du travail corporel
    • Image de soi et miroir relationnel
  • Etape 2 : Espace Snoezelen, lâcher-prise et détente
    • Découverte de l’espace par un temps d’observation et de détente à vivre.
    • Découverte de l’espace et du matériel avec tous ses sens « ce que je peux faire en snoezelen »
    • Appropriation du matériel : intérêts « ce que je peux être et vivre avec cet objet ».
    • Mise en situation de l’espace par les odeurs, le support musical, l’environnement visuel, les supports complémentaires, images, tissus…
    • Expérimenter ce qui est à éviter dans l’espace snoezelen.
    • Approche corporelle par l’utilisation du massage, adapté au public accueilli. o Travail sur les sensations corporelles. o Relaxation et contours du corps. Notion envelope.
    • Mise en situation dans l’espace
    • Importance de l’installation donneur /receveur
    • Se tester dans le lâcher-prise : exercices ludiques. « Lecture »de soi et de l’autre : mettre en mots ses ressentis.
  • Etape 3 : Les stimulations en espace SNOEZELEN : jeu et créativité (partie 1)
    • Notion de dialogue avec l’autre, qu’est-ce que nous vivons ensemble : exercices en déplacement.
    • Mise en jeu du corps : En snoezelen, je peux bouger, me mouvoir, réveiller l’envie de faire et d’être (utilisation de différents objets sensoriels)
    • Avec cet objet que puis-je proposer et stimuler? Temps créatif et d’échange.
    • Se situer face au concept, dans son rôle de professionnel et dans le cadre institutionnel.
    • Verbaliser ses motivations et ses appréhensions.
  • Etape 4 : Les stimulations en espace SNOEZELEN : jeu et créativité (partie 2)
    • Création de sa propre carte d’identité sensorielle
    • Etude de cas : construction d’une séance personnalisée pour quelques résidents. Réflexion des objectifs.
    • Dégager des axes de travail en lien avec le projet individuel : quelle intention j’ai pour la personne ?
    • Organiser un déroulement et contenu de séance. Prise en compte de tout ce que nous avons abordé pour construire une séance
    • Le chariot snoezelen, est une aide précieuse en particulier en gériatrie.
    • Différentes utilisations possibles du chariot snoezelen qui ouvre aux divers soins sur le quotidien : Dans les chambres, pour faire une toilette snoezelen, pour rendre supportable des soins infirmiers, aider à l’endormissement…
  • Etape 5 : L’espace SNOEZELEN : des notions clés au vivre au quotidien.
    • Reprise des notions clés du snoezelen
    • Exercices sur le sens de la vue : absence de vision, maladies visuelles et conséquences sur le quotidien.
    • Jeux de rôle en binôme puis en collectif
    • Parcours à l’aveugle, exercices du quotidien qui mettent en exergue tous les autres sens
    • Entre vulnérabilité et confiance, sensibilité accrue face à un environnement pourtant connu
    • Aménagement de l’environnement
  • Etape 6 : L’évaluation et l’observation en Snoezelen – préparation d’ambiances sensorielles – expérimentation de séance adaptée à un patient/résident
    • L’observation est un outil nécessaire pour l’évaluation et pour garder un sens à ce que nous mettons en place. Importance d’ajuster et de penser sa pratique
    • Intégrer la démarche snoezelen au quotidien, réflexion, partage
    • Espace pour répondre à ce que souhaite approfondir les participants : exercices, massages, questions diverses
  • Conclusion
    • Evaluation des acquisitions
    • Expression de la satisfaction de chacun vis-à-vis de la formation
    • Clôture de la formation par le formateur avec un cadre de l’établissement.